Paul 1er de Russie

par Louis BEROUD

Paul Ier de Russie (en russe : Павел I Петрович, Pavel I Petrovitch), (né le 1er octobre 1754 – assassiné le 23 mars 1801) est empereur de Russie de 1796 à sa mort en 1801, duc de Holstein-Gottorp de 1762 à 1773 (Paul de Holstein-Gottorp). Il a occupé également les fonctions de facto de Grand maître de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem entre 1798 et 1801.

Paul Ier de Russie appartient à la première branche de la Maison d’Oldenbourg-Romanov (Holstein-Gottorp- Romanov) issue de la première branche de la Maison de Holstein- Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d’Oldenbourg. Il est l’ascendant de l’actuel chef de la Maison impériale de Russie, le grand-duc Nicolas Romanovitch et du prince Géorgui de Russie.

Paul Ier, dont la filiation est incertaine (est-il le fils de Pierre III assassiné en 1762 ou de Saltykov l’amant de sa mère ?) a été élevé par Nikita Panine. Obsédé par la mort tragique de son père, il commence à s’engager dans des intrigues, car il soupçonne sa mère de vouloir le faire assassiner. Après la mort de Natalia et de l’enfant qu’elle porte (1776), l’impératrice lui procure une autre épouse, la belle Sophie- Dorothée de Wurtemberg, baptisée en russe « Maria Feodorovna », qui lui donne dix enfants.

À la naissance du premier de ses petits- enfants, Catherine II lui donne le domaine de Pavlovsk. Paul et son épouse voyagent en Europe, notamment à Paris sous les noms d’emprunt de comte et comtesse du Nord. En 1783, l’impératrice lui offre une autre propriété à Gatchina, où il est autorisé à maintenir une brigade de soldats qu’il dirige sur le modèle prussien.

Contact Louis BEROUD : 06 47 23 85 60

Auteur de l’article : ARP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *